La danse et la musique

Danse thaïe

La danse est une forme d’expression essentielle en Thaïlande. Les spectacles de danse classique thaïe comprennent les Khon, Lakhon et Fawn Thai. Les danses populaires se composent de théâtre dansé comme le Likay, de nombreuses danses régionales (Ram), une danse rituelle (Ram Muay) et un hommage aux professeurs, Wai Kru. Ram Muay et Wai Kru sont présentés avant les matchs de boxe thaïe.

Danses thaïlandaisesLe Khon est la forme la plus stylisée de danse thaïe. Présenté par des troupes de danseurs muets, l’histoire est racontée par un chœur sur le côté de la scène. Les chorégraphies et les costumes sont traditionnels, avec des démons portant des masques colorés.

Le Lakhon présente une gamme plus large d’histoires que le khon. Ce sont généralement des femmes qui dansent en groupe, sans représenter de personnages individuels.

Le Fawn est une forme de danse populaire accompagnée par la musique traditionnelle de la région, comme par exemple Fawn-Lep, la danse des ongles de Chiang Mai.

Le Likay est davantage varié que le lakhon ou le khon. Les histoires peuvent être originales et utiliser des chansons, de la comédie et des exagérations. Les costumes peuvent être traditionnels ou modernes, ou les deux. Le Likay est généralement présenté pendant les fêtes de village.

Musique thaïe

Les deux styles populaires en musique thaïe traditionnelle sont le Luk thung et le Mor lam.

Le Luk thung, ou country thaïe, est apparu au milieu du XXème siècle. Les plus célèbres chanteurs viennent de Suphanburi, dans le centre, comme c’est le cas de la superstar Pumpuang Duangjan, qui a été le premier à faire du luk thung électronique.

Le Mor lam est la musique populaire principale de l’Issan, le nord-est de la Thaïlande, où la population est d’origine lao. Le Mor lam a beaucoup de points communs avec le Luk thung, notamment l’intérêt porté à la vie des paysans modestes. Il se caractérise par des chants très rapides et des percussions funky. Le chanteur, aussi appelé Mor lam, est souvent accompagné par un khene (photo ci-dessous).

Les années 70 ont vu l’avènement de chansons protestataires appelées pleng phua cheewit (chansons pour la vie). Le premier groupe de pleng phua cheewit s’appelait Caravan et ils étaient aux avant-postes du mouvement pro-démocratique. En 1976, l’armée et des paramilitaires réprimèrent sévèrement des manifestations étudiantes. Caravan et d’autres groupes et militants s’enfuirent vers les montagnes où ils continuèrent à jouer pour les fermiers locaux. En 1980, les pleng phua cheewit revinrent sur le devant de la scène grâce à l’amnistie accordée aux dissidents. Des groupes comme Carabao se hissèrent au sommet des ventes et incorporèrent des éléments nationalistes dans leurs paroles.

La pop prit le relais dans les années 90, et des stars comme Tata Young et Bird se firent connaître. Des rockeurs influencés par la pop britannique devinrent également populaires : Modern Dog, Loso, Crub, Proud. En 2006, les groupes de rock célèbres s’appelaient Clash, Big Ass, Bodyslam ou encore Silly Fools.

Le Roi Bhumibol est un musicien de jazz et un compositeur émérite. Il a joué avec des légendes du jazz comme Benny Goodman, Stan Getz, Lionel Hampton et Benny Carter.

Musique en Thaïlande

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*