Le mariage en Thaïlande

Il existe en Thaïlande un mariage civil et un mariage religieux. Le mariage civil (chot tabien) n’est qu’une simple formalité à la mairie, sans invités ni cérémonie, avec simplement deux témoins et quelques formulaires à signer. Pas de discours non plus, on se voit simplement remettre un papier fleuri faisant l’effet d’un diplôme, et une photocopie certifiée de l’acte de mariage. Le vrai mariage, celui qui compte, c’est le mariage religieux, car c’est lui qui va permettre d’officialiser une relation aux yeux de tous. Il arrive assez fréquemment que des jeunes se marient religieusement, et se séparent quelques années après sans autres formalités, car ils ne sont pas passés par la mairie.

Déroulement d’un mariage traditionnel

La cérémonie de mariage dure généralement une journée, commençant chez la mariée par une cérémonie matinale en présence de moines qui récitent des prières et reçoivent des offrandes. De l’eau bénite peut être mélangée avec de la cire et d’autres herbes et onguents pour faire des marques sur le front des mariés. Les amis et la famille sont ensuite invités à bénir le couple et à prendre des photos. L’après-midi, la mariée rend visite à la famille du marié et présente ses respects. Le soir, tout le monde est invité au repas et les nouveaux mariés regagnent ensuite leur chambre où les parents leur souhaitent leurs meilleurs vœux.

Le déroulement de la cérémonie peut varier selon la région où elle a lieu, ou selon le statut social des familles.

Traditionnellement, il est attendu que le marié apporte une dot à la famille, en guide de compensation et pour montrer qu’il est capable de prendre en charge la mariée financièrement. Parfois la somme est symbolique et est rendue aux mariés après le mariage.

Bien entendu, si vous avez lu notre article sur les superstitions, vous savez déjà qu’il convient de consulter un moine qui fixera une date favorable pour le mariage.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*